• apitogramma hongsloi

     

     

     

     

     

     
     
     
     

     

     

    Etymologie

    Groupe/complexe

     

    Le nom provient du pêcheur T.Hongslo qui a capturé ce poisson,
    en 1972, dans le Rio Guarrajo en Colombie.

    L'espèce a été décrite par Kullander en 1979.

    Macmasteri/Hongsloi

     

     

     

    Caractéristiques de l'espèce

     

    Taille du mâle

    Taille de la femelle

     

    6-7 cm

    4-5 cm

     

    Descriptif de l'espèce

     
    Le corps du mâle est trapu. La nageoire caudale est arrondie.
    Les nageoires pelviennes sont relativement longues chez le mâle dominant.
    Les nageoires anales et dorsales sont très allongées et filamenteuses, et s’élancent jusqu’aux bords externe de la nageoire caudale. Les nageoires anales, pelviennes et dorsales sont bordées de noir.

    Un trait noir oblique sur le visage allant de la base inférieure de l’œil jusqu’au bord de l’opercule peut être observé fonction de l'humeur.

    Le mâle présente une bande longitudinale noir sur le corps ininterrompue, allant de la base de la lèvre supérieure, en passant par l’œil, jusqu’à la base de la nageoire caudale.

    Les 1ers rayons de la nageoire dorsale sont plus longs, dépassant le reste de la nageoire.
    La base dorsale présente une bande de coloration noire fractionné ou non, fonction de l’humeur de poisson (dominant-dominé), visible ou non.

    Il existe plusieurs variétés de coloration de cette espèce.
    La forme la plus proche de la forme sauvage issue de l’élevage est la forme 1…forme que je décris.
    La forme 2 est une forme de sélection plus avancée beaucoup plus coloré.

    Le mâle présente une coloration jaune-orangé, de la tête jusqu’à la partie antérieur du corps,
    et une coloration blanche ou grise sur le reste du corps.

    La coloration des nageoires anales, dorsales et caudales est variable.
    Bien souvent c’est une coloration jaune-orangé avec quelques traces de rouge magenta
    Sur les parties molles des nageoires entre les épines.

    Autres éléments caractéristiques de l’espèce, la base de la nageoire anale présente une ligne rouge chez le mâle « red line ». La base de la caudale présente une bande verticale rouge. Cette coloration est accentuée par la sélection humaine, pour rendre, l’ensemble de la partie ventrale du poisson, rouge.

    De là né la forme 2 de l’espèce par la sélection…

    Fonction de la variété commerciale, le mâle présente des vermicules rouges et bleus sur le visage.

    La femelle est légèrement trapue aussi. La femelle est grise dans des conditions normales.
    Elle présente un trait noir oblique sur le visage caractéristique des femelles Apistogramma.

    La coloration est jaune-orangé en patron de reproduction ou si la femelle est dominante.
    Une trace de blanc est visible entre les nageoires pelviennes.
    Le bord des nageoires pelviennes au niveau des épines pelviennes est noir.
    Les 1ers rayons de la nageoire dorsale sont noirs.
    La base dorsale présente une bande de coloration noire fractionné.
    Elle présente une bande longitudinale noire non fractionné dans des conditions normales
    (grise ou jaune orange hors patron de reproduction), allant de la base de la lèvre supérieure,
    en passant par l’œil, jusqu’à la base de la nageoire caudale.
    Cette bande peut être non fractionné, ou disparaître fonction de l’état d’humeur du poisson.
    Une bande verticale noir est visible a la base de la caudale.
     
       
    Provenance géographique  

    Venezuela et Colombie, Rio Guarrojo, affluent de l’Orinoco

    CARTE

     
       

    Description du biotope

     

    Eau clair
    Sol sablonneux
    T°C 25.5°C
    Eau très douce avec une conduct de 10µS/cm
    pH de 5,5
    Profondeur de l’eau de 50cm à 1 mètre.
    Poisson présent sur les bords de berge à faible courant,
    parmi la végétation dense ou les plantes aquatiques (Tonia fluviatilis)

    (Source: Tetra - Cichlides Americains 1 - Espèces Naines de Horst Linke)

     

     

     

    Paramètre de l'eau

     

    pH

    Dureté

    Conductivité

    Température

     
    entre 5 et 6,5 conseillé

    3°dH<GH<5°dH

    80-120µS/cm

    25-28°C

     

     

     

    L'aquarium

     

    Volume minimum conseillé

    Descriptif

     

    un 54L standard pour la repro,
    mais pas pour la pousse des jeunes si bac décoré.

    Un aquarium présente un sable clair, des plantes à croissance rapide en arrière plan, quelques demi noix de coco ou racine qui constitueront le support de ponte,
    un faible brassage de l’eau pour un courant très léger et doux.
    L’eau doit être clair pour mettre le poisson en valeur,
    Une eau légèrement coloré n’est pas gênante.
     

     

     

    Comportement social

     

    Intra spécifique

    Interspécifique

     
    Poisson peu agressif envers ces congénères.

    Peu agressif, protège son territoire.
    Tolère la présence d’autre cichlidés nains comme les altispinosus et autres Apistogramma plutôt paisible si le volume est assez grand dans un aquarium de 100-120cm de longueur.

     
       

    Reproduction

     
    pH entre 4,5 et 6.5; conductivité entre 80 et 120 µS/cm.
    Au sol un sable clair, quelques racines ou/ et demi noix de coco.
    Utilisation de 100% d'eau osmosée légèrement reminéralisée.

    Le 10µS/cm du milieu sauvage est a testé…

    Le mâle protège le territoire et la femelle s’occupe des jeunes même jusqu’à 1,5-2 mois.
    La femelle prend un patron de couleur de fond jaune-orange très vif et marqué.
    La ligne longitudinale se fractionne chez la variété d'élevage de forme 1.

    L’hongsloi sauvage est peu importé et rare dans le commerce aquariophile français.
    Ça aiderait a délibérer de l’état de cette bande en patron de repro chez la femelle, si elle laisse aussi place à un point noir ou non comme les autres Apistogramma, ou si c'est propre à l'espèce ou au groupe macmasteri.

    Nourrissage des alevins en nage libre les 3 1er jours aux microvers (ou nauplii) plusieurs fois par jour.
    A la suite on passe à la nauplii d’artémias 1 à 2 fois par jour.